1. ELECTIONS ORDINALES COMPLÉMENTAIRES, MERCI DE CONSULTER LE CALENDRIER./ /2. ARRÊT DE COMMERCIALISATION : FOLIRON-MEDVITE-METFORMINE-BIOZOLE-DETURGYLONE-PIRSEC
Accès professionnel :   Format : OP9999-S1
Inscription à l'Ordre     Mot de passe oublié ?
Info Santé
Bouaflé : Bientôt une campagne de vaccination pour circonscrire un foyer de rage
Par ONP | Lu 1840 fois | Dim 14 avril 2013 19:37
Santé
Santé

Bouaflé, Une campagne de vaccination sera très bientôt lancée dans la commune de Bouaflé pour circonscrire une épizootie de rage canine, a indiqué lundi le directeur régional des Ressources animales et halieutiques de la Marahoué, Dr Goueu Bleu Bazo, lors d’une interview accordée à l’AIP.

Cette campagne fait suite à la morsure, dans le mois de janvier, de huit personnes par un chien enragé qui a été abattu, au quartier Dioulabougou. Parmi ces victimes, figurent le propriétaire du chien ainsi que deux de ses enfants.

Goueu Bleu Bazo s’est félicité de la promptitude de la mairie et de son ministère de tutelle qui a dépêché un kit de vaccination comprenant des vaccins antirabiques, des carnets, des gants, deux glacières, de la strychnine et des seringues, afin de circonscrire rapidement la maladie avant qu’elle ne se propage.

« Avec ces kits, nous allons d’abord procéder par l’abattage des chiens errant avant de vacciner les autres chiens ayant un propriétaire », a-t-il fait savoir, rappelant que cette campagne de vaccination ne concerne que les chiens, chats, singes et mangoustes.
M. Goueu a rassuré la population que toutes les personnes mordues ont été prises en charge et suivent un traitement qui s’achèvera le 13 février, grâce à des doses de vaccins mis à leur disposition.

Informé de la situation, le préfet de la région de la Marahoué et du département de Bouaflé, Gbamélé Adrien a rendu public un arrêté portant déclaration d’un foyer de rage animale dans la commune. Il interdit toute divagation de chiens sur l’ensemble de la commune de Bouaflé, au risque d’être abattus.

L’administrateur civil a également rendu obligatoire la vaccination contre la rage des carnivores domestiques et des carnivores sauvages tenus en captivité, recommandant le renforcement de la lutte contre les animaux errants.

Au total, 24 cas de morsure de chien ont été enregistrés en janvier dans le département de Bouaflé.

(AIP)
zaar/cmas

 Info Santé (78)
 Santé pour tous (17)
 Hygiène (4)
 Info CNOP (27)
©2017 Ordre national des pharmaciens de Côte d'Ivoire  |  Mention légale