1. ELECTIONS ORDINALES COMPLÉMENTAIRES, MERCI DE CONSULTER LE CALENDRIER./ /2. ARRÊT DE COMMERCIALISATION : FOLIRON-MEDVITE-METFORMINE-BIOZOLE-DETURGYLONE-PIRSEC
Accès professionnel :   Format : OP9999-S1
Inscription à l'Ordre     Mot de passe oublié ?
Santé pour tous
Le Sommeil : nous y passons le tiers de notre vie
Par ONP | Lu 1109 fois | Lun 13 mai 2013 10:36
Dormir fait du bien
Dormir fait du bien

Chez l'homme,le sommeil occupe près d'un tiers de la vie. Il peut être considéré comme unétat modifié de la conscience et se distingue de l'inconscience (ou coma) parla préservation des réflexes et par la capacité de la personne endormie àouvrir les yeux et à réagir à la parole et au toucher. Le sommeil par larelaxation qu’il procure est régénérateur.

Certaines femmesdorment mal pendant leurs règles (elles sont deux fois plus sujettes auxinsomnies que les hommes) et beaucoup d'entre elles durant la ménopause. Lespersonnes âgées dorment en général moins bien que les jeunes.

I.                   L’Importance des premiers jours de la vie

Il faut savoirque la qualité du sommeil est programmée dans les premières années de vie. Unbébé qui dort mal pendant les 15 premiers jours après sa naissance a beaucoupde chance, une fois devenu adulte, d’avoir un sommeil fragmenté, instable etpeu récupérateur. Ces troubles du sommeil pouvant s’apparenter à ceux observéslors d’une phase de dépression.

II.                 L’Heure du coucher et la durée du sommeil

Plusieursétudes révèlent que l'heure du coucher a une influence sur le système dedéfense de l’organisme, ce qui n’est pas le cas de la durée du sommeil. Lessujets qui se couchent tard (aux environs de 2-3h du matin) avaient un taux delymphocytes inférieur de 24 % à celui de ceux se couchant tôt (entre 23h etminuit). Le taux de granulocytes de ceux se levant tard était également 18 %plus élevé que celui des sujets se levant tôt. Les adolescents qui se couchentaprès minuit auraient plus de mal à contrôler leurs impulsions. Parmi lesfacteurs liés à un coucher après minuit figurent l'âge, un nombre importantd'heures passées à regarder la télévision et l'absence de participation à uneactivité parascolaire. La quantité et les habitudes de sommeil pourraient avoirune grande influence sur la longévité. En effet une étude concernant lespersonnes ayant plus de 100 ans a montré que tous se couchaient tôt le soir,n'avaient pas de problèmes pour s'endormir, se réveillaient tôt le matin,faisaient une sieste durant l'après-midi et ne prenaient pas de médicamentspour dormir. En moyenne, un adulte aurait besoin d'environ 7 h 30 de sommeilpar jour. L'homme dort en moyenne 8 heures par nuit, contre 6 h 30 pour lafemme.

III.               Comment comprendre le sommeil ?

Quand on dort la nuit, trois àcinq cycles de sommeil de 90 minutes environ peuvent se suivre, chacun secomposant de cinq phases distinctes. Les quatre premières phases correspondentau Sommeil à Ondes Lentes (SOL) et la cinquième au sommeil paradoxal où lesujet rêve.

·        La phase 1 : la somnolence

La somnolence est le stade del'endormissement, transition entre l'éveil et le sommeil, souvent précédé debâillement. Elle dure normalement moins de 20 minutes. Au-delà, on parled’insomnie.

 

·        La phase 2 : le sommeil léger

Il occupeenviron la moitié du sommeil total. Le sujet est assoupi, mais il est encoretrès sensible aux bruits extérieurs.

·        Les phases 3 et 4 : Le sommeil profond

C'est à cemoment qu'ont lieu les divisions cellulaires et la production de l'hormone decroissance, d'où l'importance du sommeil chez l'enfant. Le sommeil profondoccupe environ 1 heure et 40 minutes au cours d'une nuit moyenne de sommeil,que la personne soit un petit dormeur ou un gros dormeur. Il a tendance àdiminuer avec l'âge, au profit du sommeil léger. C'est la phase la plusimportante du sommeil.

·        La phase 5 : Le Sommeil paradoxal

On parle deparadoxal parce que l’activité du cerveau est plus proche de l’éveil. C’est àce stade que l’homme peut avoir une érection suivie d'une éjaculation. Cettephase se répète toutes les 90 minutes environ, c'est la période propice auxrêves (mais aussi aux cauchemars).

Lorsquesurviennent des réveils inopinés, le sujet doit repasser en sommeil 1, puis 2puis 3 et 4. Ainsi, les personnes souffrant d'apnée du sommeil ne dépassentguère le stade 2 du fait des réveils fréquents. Le sommeil est donc de mauvaisequalité, ces personnes ont tendance à somnoler dans la journée.

IV.               Quelques conseils pour bien dormir

 

1.       Unbon environnement ainsi qu’une bonne condition physique et mentale (se doucher,bien faire son lit etc.…)

2.       Lorsqu’ons’étend confortablement, nos muscles se relâchent

3.       Entre16 et 19°c voilà la température idéale pour bien dormir

4.       Aucoucher, le silence est un précieux allié. Pas de bruit et vous serez vite endormis

5.       Dansl’obscurité, on tombe plus aisément dans les bras de Morphée.

6.       Pourbien dormir, il faut se sentir en sécurité.

 Info Santé (78)
 Santé pour tous (17)
 Hygiène (4)
 Info CNOP (27)
©2017 Ordre national des pharmaciens de Côte d'Ivoire  |  Mention légale